• Caroline Bigot Mérou

En Juin 2018, Saint-Malo accueille le 7eme congrès international : Hypnose et Douleur



Une preuve supplémentaire que l’Hypnose est toujours un peu plus utilisée par le milieu médical, en Juin 2018, la ville bretonne Saint-Malo a accueilli plus d’un millier de professionnels de santé pour échanger sur sur l’hypnose médicale. Une technique de plus en plus utilisé dans les cabinets médicaux, les hôpitaux et les cliniques.

Les intervenants de ce congrès sont venus du monde entier avec des thématiques centrées sur le traitement de la douleur avec l’hypnose : « hypnose et douleur, de la douleur à la douceur ».

Voici les principaux acteurs de ce septième congrès :

  • Le philosophe, historien des sciences et académicien, Michel Serres

  • Le Dr Claude Virot, psychiatre et Jérémy Cuna, psychologue, ont présenté les résultats d'une étude sur l'intérêt d'une formation à l'hypnose dans la prévention du burn-out chez les professionnels de santé.

  • Un anesthésiste iranien a présenté ses techniques d'hypoanalgésie dans le cas de la douleur aiguë.

  • Le Dr Veit Messmer, chirurgien-dentiste allemand a animé un atelier sur "les états du moi en soins dentaires ou en contextes difficiles"

  • Une psychologue mexicaine, Térésa Roubles a apporté son expérience sur les bienfaits de l'auto-hypnose, transe instantanée qui réduit la douleur.

Autre thème important abordé, cette année, le fait que de nombreuses personnes actuellement se forment à l’hypnose pour exercer sans garantie et avec des formations de plus en plus courte. La France compte entre 12 000 à 15 000 professionnels formés à cette discipline dans des instituts dédiés. Il y en a autant qui sont sommairement formés dans des centres dits de "développement personnel". Aucune réglementation existe actuellement en France (contrairement au Canada, par exemple). Il faut donc veiller à choisir son praticien en vérifiant ses certifications et ses diplômes, depuis quand il exerce et si possible se fier au « bouche à oreille ». Vigilance également aux prix des séances, parfois démesurés et excessif. Le prix élevé d’une séance ne garanti pas la qualité de celle-ci (en moyenne, une séance d’hypnose d’une heure minimum est de 60€, remboursée par certaines mutuelles).

L’hypnose comme source d’économies pour l’hôpital, c’est ce qu’a démontré le Dr Jérôme Schweitzer auteur d’une étude sur les intérêts médicaux et économiques de l’hypno-sédation. Des résultats qu’il présentera en août, à Montréal, devant la communauté mondiale médicale.

Selon ce médecin anesthésiste en plus de faire baisser l’anxiété du patient et de diminuer les douleurs post opératoires, l’utilisation de l’Hypnose dans les blocs opératoires fait réaliser à l’hôpital une économie de 160€ par intervention.

Le temps d’occupation du bloc opératoire est le même, mais le réveil est instantané. La réductions des coûts se fait en réduisant le temps en salle de réveil. La sortie du patient étant plus rapide, il y a un meilleur turn-over, d’avantage de patients et moins d’heures supplémentaires pour le personnel.

Voici une revue de presse sur le congrès 2018 :

France 3 Bretagne

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/saint-malo/1-200-personnes-reunies-saint-malo-congres-hypnose-douleur-1494637.html

Le Télégramme

https://www.letelegramme.fr/bretagne/hypnose-medicale-confort-du-patient-et-economies-pour-l-hopital-15-06-2018-11995561.php

RFI

http://www.rfi.fr/science/20180613-sante-hypnose-hopitaux-sport-soins

BFM - RMC

https://rmc.bfmtv.com/emission/hypnose-medicale-souvent-on-a-des-resultats-assez-rapides-4-ou-5-seances-suffisent-1472305.html

#Hypnose #autohypnose #Santée #Anesthésie #MédecinesAlternative #Médecine #Nice #économie

 

 

Le Monde

Caroline BIGOT sur France Bleu - A l'occasion du spectacle de MESSMER à Nice
00:00 / 00:00
  • Instagram Social Icon
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
carac_photo_1.jpg